« Togo Togo, bonsoir ! » la région maritime

SDC11781.JPG

Le Togo a été mon premier vrai voyage. Le genre de voyage qui vous fait ouvrir votre esprit, qui créé de belles amitiés et de superbes souvenirs. J’ai eu un réel coup de cœur pour le pays. Pourtant pas mon style moi qui aime mon petit confort, qui supporte difficilement la chaleur et les fucking moustiques. Mais entourée par des togolais d’une extrême gentillesse et au petit soin je m’y suis sentie comme à la maison. Par manque de moyens, beaucoup de constructions restent inachevée, Lomé ressemble à un immense chantier. C’est pauvre, très pollué, les rues ne sont pas jolies comme les artères haussmanniennes de notre capitale mais c’est vivant, joyeux, chaleureux. Dans les villes comme dans les villages, les inconnus vous abordent facilement, particulièrement les enfants qui sont toujours amusés de croiser des occidentaux. Nombreux sont ceux qui vous dirons « Yovos yovos bonsoir » (« Yovo » signifiant « blanc »).  Pour les amuser nous leur répondions dans leur langue « Ameybo ameybo bonsoir ». Pas une fois je m’y suis sentie seule.

11040405_1007186779326027_2587367732322080660_o.jpg

En raison de projets associatifs, je suis restée au Togo un mois lors de l’été 2014 et un autre mois en 2015. Mes visites touristiques se déroulaient lors des week-end. J’ai essentiellement pu parcourir la région maritime et les environs de Kpalimé, dans la région des plateaux ( article à voir ici ).

Mes plus beaux souvenirs ont été mes semaines passées aux côtés des togolais avec lesquels j’ai réalisé ces différents projets. C’est dans les villages reculés que nous voyions les vrais problèmes de développement du pays; éducation, santé, transports… Tout ce qui est normal pour nous se met lentement en place là-bas, trop lentement.  A notre petite échelle et aux côtés des comités villageois de développement, nous avons essayé d’apporter des solutions pérennes pour faciliter les études de petits écoliers de plusieurs villages. Je ne parlerai pas en détails de ce qui a été fait dans ces villages car ça n’est pas le but de ce blog mais je tâcherai de vous présenter le Togo « touristique »; il est très restreint mais il vaut le coup d’œil et permet d’appréhender l’Afrique différemment.

Quelques mots sur le pays

Le Togo est l’un des plus petits pays d’Afrique avec seulement 56 785 km². Il s’étend du Nord au Sud sur 600km pour seulement 50 à 150km de large et partage ses frontières avec le Ghana à l’Ouest, le Bénin à l’Est et le Burkina Faso au Nord. Au Sud ? On retrouve le Golfe de Guinée avec un nombre impressionnant de navires marchands au large.
Le Togo est un pays assez méconnu en France et c’est bien dommage car il possède une grande diversité de décors; un condensé de divers paysages africains en un petit territoire. On y retrouve la région des savanes au Nord, de longues plages dans la région maritime et des montages dans le centre du pays.

togo

Allez hop hop hop, on révise la carte de l’Afrique parce qu’il n’y a pas beaucoup de monde qui peut y situer le Togo !

Région maritime

Lomé

Capitale du pays, la ville bouillonne de jour, avec son grand marché et son port, et de nuit, où les discothèques et maquis animent les soirées loméennes.

  • La plage

SDC11774.JPG

11145220_1007174602660578_4277322276452143983_ol.jpg

En semaine, la plage est quasiment déserte, on y croise essentiellement des pêcheurs. Le dimanche, elle devient en revanche très prisée par les loméens. Les habitants viennent en famille pour se promener, boire et manger tous ensemble. La baignade est déconseillée au vu du courant mais le cadre est très sympa: on y trouve des bars et des snacks. Je me souviens de soirée où nous dansions les pieds dans le sable, c’est un lieu très agréable.

  • Le centre ville

DSC01521

Un marché artisanal se situe dans le centre ville, près de la plage et de la cathédrale de Lomé. Essentiellement touristique, vous y trouvez des boutiques d’artisanat proposant des bijoux, des sculptures en bois, des batiks, des instruments, etc. Préparez-vous à être interpellé par tous les marchands. La négociation fait partie du processus d’achat. On en a perdu du temps à négocier ! Mais chaque négociation ouvrait la voie à des conversations passionnantes avec les artistes et les passants. On y restait des heures à chaque fois.

Plus loin, sur le grand marché, vous pouvez trouver des stands de nourriture mais également de tissu. L’occasion rêvé de choisir votre wax et de passer commande auprès d’un couturier. Les prix sont très abordables.

La cathédrale de Lomé a été construite en 1902 par les autorités coloniales allemandes. Le bâtiment est influencé par l’architecture gothique ancienne et plus particulièrement par l’église de la ville de Steyl, au Pays-Bas. Cette ville était le lieu d’une organisation de missionnaires catholiques allemands.

  • Le marché des fétiches ( marché d’Akodessewa )

Un lieu comme on on en voit qu’une fois dans sa vie ! Et je préfère vous prévenir : âmes sensibles s’abstenir !

On retrouve dans ce marché des statuettes et ingrédients destinés à la médecine traditionnelle, c’est donc un lieu où vous vous approcherez du culte vaudou. Des crânes d’animaux, des peaux de bêtes, des herbes et des centaines de têtes sont présentés sur les étales : crocodiles, rats, serpent, chiens, singes etc. Les marchands prétendent que les têtes proviennent d’animaux morts naturellement… Les traditions se perdent mais certains viennent encore de loin pour y acheter ce qu’un guérisseur ou un sorcier leur a demandé pour un soigner un mal, faire ou obtenir quelque chose.

Il est intéressant de le visiter pour comprendre ces pratiques, les féticheurs vous expliquent également comment ils travaillent avec les esprits mais il est vrai que l’ambiance est … étrange.

Le marché est payant pour les touristes, 3000 F CFA pour l’entrée, 2000 F CFA sont à ajoutés si vous souhaitez prendre des photos.

Aného

IMG_4596.JPG

Aného se situe à environ 50km de Lomé, de nombreux taxi-brousse y font des allers-retours pour environ 800 F CFA. Elle se situe entre le Golfe du Bénin et les eaux du Mono; on peut d’ailleurs voir dans le quartier d’Apounoukpa, le fleuve se déverser dans la mer.

Ancienne capitale coloniale, on y trouve des bâtiments datant de cette époque, parmi eux la mairie, le musée d’ethnographie, le commissariat… C’est aujourd’hui une petite ville de pêcheurs et d’agriculteurs, réputée pour sa production de manioc.

Togoville

Accessible en 20 minutes de pirogue depuis Agbodrafo ( ville près d’Aného ), la ville vaut le détour.

titanic

Titanic, un nom on ne peut plus rassurant pour une pirogue !

IMG_4708.JPG

Togoville est partagée entre chrétiens et animistes. De nombreux fétiches sont placés dans la ville. Comme dans de nombreux villages, ils ont pour but de protéger la ville des mauvais esprits. On y retrouve également des croix, des statues religieuses, différents lieux de cultes, un cimetière mixte, Togoville se veut modèle en matière de cohabitation et de tolérance.

IMG_4718.JPG

A quelques mètres de la berge, un peu plus en hauteur se trouve l’arbre à palabres, véritable lieu de réunion de la ville où se réunissaient les prêtres féticheurs. Dans les feuillages, on retrouve des tisserins, centaines de petits oiseaux qui y font leur nid. Leur bruit concurrence les discussions interminables que peuvent y tenir les hommes. Egalement nommé « arbre des jumeaux », c’est sous ce dernier que l’on organise au 8e jour, une fête célébrant la naissance de deux enfants nés d’un même accouchement. La croyance veut que toute femme qui passe près de cet arbre a de grandes chances de mettre au monde des jumeaux !

0d8ae85901aa75cee20e25d6eab61ff9452d7d59
©photo du site togo-tourisme.com

Togoville est aussi réputée pour sa Cathédrale Notre-Dame du Lac Togo. Construite en 1910, elle abrite une reproduction de la pirogue sur laquelle serait apparue la Vierge Marie en 1973. Devant la cathédrale, on retrouve la tribune devant laquelle le Pape Jean Paul II a célébré une messe lors de sa visite en 1985.

Lors du retour en pirogue, nous avons droit à un beau coucher de soleil.

11834688_1007168932661145_7442143132922994913_o

Cuisine

11794155_1007160202662018_5191582541314972474_o.jpg

  • Le Fufu est une pâte d’igname assez gluante que l’on mange avec les doigts. Elle est facile à reconnaître de part sa forme ronde et sa couleur blanche. Je n’en raffole pas particulièrement mais c’est un des plats préférés des togolais et il est présent partout. Le fufu peut être servi avec du poisson, de la viande ou du poulet. A tester donc !
  • L’igname peut être servi frit, de cette façon il est nommé colico, une frite locale.
  • Grande fan du poulet-djemkoumé, je vous recommande vivement de goûter ce plat typiquement togolais. Il s’agit d’un poulet grillé accompagné d’une sauce tomate et d’une pâte de maïs. Délicieux ! C’est clairement le plat qui me manque le plus.

DSC_0523.JPG

Côté boisson, goûtez le bissap. Originaire du Sénégal, elle est populaire dans toute l’Afrique de l’Ouest et est proposée dans pas mal de restaurants. Le bissap est une boisson obtenue en infusant des fleurs d’hibiscus. Du sucre, du gingembre, de la menthe ou de la fleur d’oranger sont ajoutées, selon les goûts, au liquide rouge ainsi obtenu. Conservée au frigo, c’est une boisson douce et rafraîchissante.

Pour les plus téméraires, tentez le sodabi ! -De toute façon, vous ne pourrez pas y échapper- Dès que vous êtes reçu chez quelqu’un, on vous en propose et il n’est pas poli de le refuser ! Liqueur obtenue par distillation du vin de palme, c’est une boisson traditionnelle qui a une place importante dans les sociétés togolaise et béninoise: il est présent dans chaque célébration religieuse, familiale et au quotidien. Cette boisson est essentiellement créée de façon artisanale mis à part quelques entreprises qui tentent d’en produire à l’échelle industrielle. N’oubliez pas de saluer les ancêtres avant de consommer !

Une petite soif ? Un petit creux ? Dans les villes, les villages et aux abords des routes se trouvent des petits marchands vendant de la nourriture. J’avais ma préférence pour les vendeurs de coco !

11850731_1007159899328715_55782139512525369_o.jpg

11856446_1007179665993405_728462708106694511_o.jpg


Pour en découvrir un peu plus sur le Togo, rendez-vous sur l’article consacré à la région des plateaux sur ce lien

 


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s